[Track] Rakiura track, la great walk du bout du monde (Stewart Island)

Parmi les 9 great walks qui jalonnent la Nouvelle Zélande, il y en a une qui se distingue un peu des autres, la Rakiura track. Et pour cause, elle se situe sur Stewart Island, la troisième plus grande île de la Nouvelle Zélande (qui en compte quand même pas mal). Retour sur cette marche de 32 kilomètres sur une île où seulement 400 personnes ont élues domicile dans sa seule ville : Oban.


Comment se rendre sur Stewart Island ?

Il existe deux possibilités de se rendre sur Stewart Island (ou Rakiura en maori). La première se fait par les airs (depuis Invercargill) tandis que la deuxième se fait avec le ferry (Depuis Bluff). C’est cette dernière que nous avons choisie, pour son coût moindre mais aussi Ferry au départ d'Oban (Rakiura / Stewart Island)parce que la traversée vaut le détour ! Pour 120$ A/R, nous avons embarqué sur le premier ferry de la journée. Un petit bateau qui pouvait contenir une vingtaine de personnes, et qui n’a pas cessé d’être secoué pendant toute l’heure qu’a duré la traversée. Nous sommes arrivés entier (bien que certains aient perdu leur petit déjeuner dans la bataille). Les départs sont relativement fréquents mais dépendent de la période à laquelle vous voulez vous y rendre, jetez un coup d’œil sur ce site avant le départ !

Rakiura Track, les détails sur la randonnée

Cette randonnée de 32 kilomètres (auxquels il faut rajouter 5 kilomètres de route pour rentrer sur Oban) se fait généralement en trois jours. C’est du moins ce qui est conseillé par la DOC. Mais rien ne vous empêche de la faire en moins ou plus de temps. L’important, c’est de penser à booker ses campsites avant de partir, il arrive qu’ils soient complets, surtout en pleine saison (Voici la brochure). A part cela, et bien on peut dire qu’elle ne déroge pas à la règle des great walks. En effet, le plus dur pour cette track reste encore la traversée en ferry. Le reste s’apparente à une jolie balade dans le nord de Stewart Island, avec ça et là quelques montées mais rien d’inabordable, même pour quelqu’un n’ayant jamais fait autant de kilomètres.

Itinéraire Rakiura Track

Pour vous donner un exemple, nous l’avons faite en un jour et demi. Notre première marche nous a pris 3 heures pour rejoindre North Arm Hut, 11 kilomètres plus loin. Autant dire que nous n’avions pas prévu un chemin aussi accessible. Notre deuxième journée, nous l’avons commencée plus tôt afin d’en faire une partir de nuit, et essayer de croiser ce fameux Kiwi ! Hélas, nous n’avons pas eu la chance d’en voir, bien que nous les ayons entendu « crier » toute la nuit. Finalement, après 7 heures de marche, nous sommes de retour à Oban (notez qu’il y a encore 5 kilomètres de route entre l’arrivée et Oban).

Au niveau de la faune et de la flore, Stewart fait office de sanctuaire. La forêt est denNative Bush (Stewart Island / Rakiura)se et débouche quelques fois sur la plage, tandis que les oiseaux sont rois. Et si vous trouvez que ça ne « chante » pas assez durant la journée, attendez la nuit et vous aurez droit à un vrai concert. C’est un des derniers endroits où il est possible d’observer le kiwi dans son habitat naturel. Pour maximiser vos chances, il faut faire un bout du chemin à pied mais cela n’est pas un problème compte tenu de la facilité du chemin. De plus, regardez autour de vous lors de la traversée (dans la limite du possible quoi…), vous aurez la chance de croiser pas mal d’albatros !

Enfin, du point de vue de la météo, n’oubliez pas d’emporter de quoi vous couvrir, car si la Nouvelle Zélande peut connaitre les 4 saisons en une journée, c’est encore plus vrai pour Stewart Island qui peut vous en faire voir de toutes les couleurs en 20 minutes, on ne s’approche pas de l’Antarctique sans en payer le prix ! Cependant – et bien que nous ne l’ayons pas fait à cette période – cette randonnée se fait très bien l’hiver, certains nous ont même conseillés de la faire à cette saison.

Accessibilité Tout public
Coût 130 A/R en ferry plus les campsites sur place
Temps De 1 jour et demi à 3 jours
Distance 32 kilomètres
Paysage Plage / Bush / Forêt dense
Fréquentation Moyennement fréquenté (en haute saison)

 



Bien que tentante de par son éloignement et son dépaysement, cette track n’est pas indispensable lors d’un voyage sur l’île du sud. Cependant, si vous avez le temps et l’envie de faire une balade sur plusieurs jours sans trop vous fatiguer, elle peut être parfaite. Le sentier est relativement plat et ne demande que très peu de condition physique, nous sommes loin du Roys Peak ! Nous ne regrettons pas notre crochet par Stewart Island mais nous avions le temps de la faire, si ce n’est pas votre cas, réfléchissez-y à deux fois ! Et si vous vous rendez sur Oban, n’hésitez pas à observer ce microcosme atypique et faire connaissances avec les habitants, il y a des tas d’anecdotes à recueillir !

Laisser un commentaire