La côte Est de la Nouvelle-Zélande, entre villes et vie sauvage

Autant le dire directement, on a un peu traîné à donner des nouvelles de notre itinéraire. Alors on va tout faire d’un bloc, en s’arrêtant sur quelques endroits précis qui seront développés dans des articles indépendants. On commence aujourd’hui avec la côte Est de l’île du Sud, nos premiers pas en roadtrip. On va y aller chronologiquement, tel que nous avons fait le voyage. On retrouvera ainsi les lieux suivants dans cette première partie :

  1. Christchurch
  2. Akaroa
  3. Kaikoura
  4. Blenheim
  5. Picton
  6. Havelock

Christchurch : la grande ville de la côte est

C’est là que démarre notre roadtrip. Nous avons acheté le van à Christchurch et nous sommes familiarisés avec ce dernier ici. Je ne m’étendrais pas ici sur cette ville que nous n’avons que trop peu visité, préférant mettre les voiles de la grande ville pour aller vers des territoires un peu plus sauvages. Christchurch, telle qu’on a pu la voir, est une ville en reconstruction, suite aux séismes de 2010 et 2011. Les routes y sont cabossées et de nombreuses déviations montrent l’ampleur des travaux suite aux dégâts.

Akaroa : la french touch

Nous n’allons pas revenir ici sur Akaroa, un article lui est entièrement consacré, vous pouvez le retrouver ici. Vous pouvez aussi lire ce focus sur le dauphin d’Hector, la star d’Akaroa.

Kaikoura : havre de vie sauvage

En voila une ville charmante. Bien qu’elle ne soit pas très grande, il y a fort à faire avec la faune et la flore locale ! Premier stop, comme beaucoup d’entre nous, nous le faisons sur la fameuse plage à seals. Et effectivement, cela est impressionnant. Des seals de partout, même sur le parking, quelques bébés qui jouent ça et là en donnant l’impression de faire le show pour les spectateurs, toujours assez nombreux. C’est aussi un bon spot pour le surf, avec quelques bons coins comme Meatworks, le rendez vous des surfeurs de la côte est. Mais Kaikoura est aussi connue pour ses dauphins obscurs, ses baleines et ses cachalots géants. Nous avons eu la chance de voir quelques dauphins jouer pendant une dizaine de minutes, juste en face de notre campsite.

Blenheim : Du vin et encore du vin

Paradise !

La White Bay, au nord de Blenheim

Retour dans les terres en arrivant à Blenheim. Au cœur du Malborough, Blenheim, c’est une ville de vignes. Il y en a à perte de vue et le temps est relativement clément (en Nouvelle-Zélande, en matière de climat, tout est relatif). Profitez en pour goûter aux vins locaux et prendre un peu de repos avant de vous attaquer à l’Abel Tasman, à quelques encablures de là…

Picton : Les ferry, mais encore ?

Picton, nous ne nous y arrêterons pas énormément pour une raison simple : il fût impossible d’y dormir en campervan. le seul parking autorisé a une capacité de 12 places, ce qui oblige à arriver tôt ou faire l’impasse sur cette ville. C’est dommage, car elle est souvent associée au ferry qui y rejoint Wellington et pas à ses qualités intrinsèques. Hélas, nous ne pourrons pas nous étendre plus sur cette ville qui n’est pas très camper friendly…

Havelock : De la moule verte et des voiliers

Havelock, c’est la ville de la moule verte ! Et pour cause, il suffit de se promener en bord de plage pour en voir de partout. C’est un bon moyen de se faire un bon repas sans frais, il suffit juste de se baisser. Plutôt pratique lorsque l’on est en van et qu’on ne peut se permettre de conserver des produits frais trop longtemps.


Vous l’aurez probablement compris, les villes ne sont pas les meilleurs endroits de Nouvelle-Zélande, et ne présentent que rarement de l’intérêt. Cependant, en étant self-contained, on a souvent droit à des campsites dans des spots naturels, suffisamment éloignés de toute agitation pour profiter pleinement de la nature. Que ce soit à Kaikoura, aux alentours d’Havelock et de Picton, nous avons pu camper gratuitement en bord de mer, avec comme seul bruit celui des vagues. Pour un début de roadtrip sur la côte est, on a pu facilement prendre nos marques et nous familiariser avec cette nouvelle vie.

NZ Light Painting

Blenheim sunsetAmberley apocalypse

Et toutes nos autres photos sont à retrouver sur notre Flickr

Laisser un commentaire