Consommer moins d’essence en roadtrip, une nécessité !

Quand on passe sa vie sur la route, la consommation d’essence devient essentielle pour ne pas épuiser son budget dans ce seul piste de dépenses. Évidemment avec un van et tout le matériel, il ne faut pas s’attendre à des miracles, mais quelques réflexes simples permettent d’adoucir la facture et de consommer moins.

Consommer moins, c’est avant tout de la préparation

Avant de passer au «  style de conduite », il y à quelques commandements pour consommer moins avant même de démarrer, en voici une liste non exhaustive :

  •  La pression des pneus, tu vérifieras : Des pneus sur ou sous-gonflés agissent sur la consommation, la pression parfaite permet de réduire le prix. Généralement, elle est indiquée dans la portière (en kilos ou PSI) et doit être légèrement plus haute en cas de surcharge.
  • La bonne huile, tu auras : L’huile doit être bien choisie. Un indice tel que 15W40 indique la viscosité à froid (le premier chiffre) et celle à chaud (le deuxième). Plus ils seront bas, mieux ce sera. Trouvez le bon rapport qualité/prix et vérifiez les niveaux régulièrement. Pensez aussi à la vidange, généralement tous les 15 000 kilomètres.
  • T’alléger, tu devras : Moins le van sera chargé, plus léger il sera. Et cela agira bien sûr sur la consommation. Prenez l’essentiel et éliminez le superflu, un van en lui même pèse déjà lourd…
  • Aérodynamisme, tu penseras : Les barres de toit réduisent l’aérodynamisme, si elles ne servent pas, pensez à les enlever. De plus choisissez plutôt des fixations au coffre pour les vélos et autres. Non seulement la hauteur sera réduite, mais la résistance à l’air sera moindre.

Mais consommer moins, c’est surtout adopter des réflexes de conduite

Cela semble évident mais mieux vaut rappeler les gestes qui préservent votre plein ! Au démarrage ne pas appuyer sur l’accélérateur permet de limiter l’afflux d’essence. Une fois le moteur en marche, il faut bien mettre en branle la machine et l’idéal est de conserver la première le moins de temps possible et d’adopter une conduite souple et anticipatrice tout le long du trajet. Évitez ainsi de monter dans les tours à part si la situation l’exige (pour doubler notamment) et n’oubliez pas l’existence de la 5ème ! La conduite souple évite les accélérations et freinages fréquents, préférez le frein moteur aux freins. Cela coupe l’alimentation en carburant tandis que le point mort ou le fait de jouer de l’embrayage ne limite pas l’afflux, l’essence continue d’arriver. Enfin, si vous devez rester immobiles plus d’une minute, coupez le moteur !

N’oubliez pas non plus que la climatisation fait consommer plus et que rien ne vaut les aération basiques (et c’est meilleur pour la planète !). N’ouvrez pas pour autant les fenêtres en roulant, sinon plus d’aérodynamisme…

Voilà quelques astuces simples pour dessaler la facture et sur tout un roadtrip, ça compte ! Enfin, même si cela semble évident, n’oubliez pas que pour réduire sa consommation, une des meilleures solutions reste de réduire sa vitesse. Une dizaine de kilomètres/heure en moins ne vous ferons pas perdre tant de temps et de toutes façons pourquoi serait-on pressés ?

Laisser un commentaire