Nos impressions sur ce long voyage au bout du monde…

Voila ! Avec un peu de retard certes, l’essentiel était de nous mettre en place une fois arrivés, mais voici notre retour d’expérience sur notre long voyage au bout du monde.

Si nous sommes très contents d’être enfin arrivés, il y a quand même eu des coups de stress, et quelques couacs. En même temps, faire autant d’heures d’avion sans avoir rien à redire, ça aurait presque été louche !

Pour petit rappel, notre itinéraire était le suivant :

  • 22 Octobre – Nice/Dubaï (15h55 /00h10)
  • 23 Octobre – Dubaï/Sydney (01h50/22h30)
  • 24 Octobre – Sydney/Wellington (18h55/23h55)

Si cet itinéraire nous semblait bon, notamment pour le faible temps d’attente à Dubaï et pour la journée à Sydney, il nous a posé quelques (petits) problèmes :

L’escale courte à Dubaï, ou comment se faire peur

A Dubaï, nous avions privilégié une escale courte afin de ne pas errer dans l’aéroport et faire le gros du trajet d’une seule traite. Cependant, et comme cela arrive finalement souvent, l’avion a eu du retard et nous sommes arrivé dans l’aéroport de Dubaï à 1h20, pour un départ 30 minutes plus tard. Au final, ne connaissant pas l’aéroport et devant être très efficaces, nous avons couru et attrapé le vol in extremis. Ce qui finalement est apparu comme un timing parfait aurait pu tout aussi bien se muer en une nuit inconfortable dans l’aéroport, et toutes les démarches qui auraient suivi le fait d’avoir raté l’avion.

A l’avenir, nous partirions sur une escale un peu plus large afin d’avoir l’esprit tranquille et de ne pas risquer de rater la correspondance, le voyage aurait bien mal débuté. D’autant plus que Dubaï, en tant que plateforme importante vers de multiples destinations, est littéralement bouillonnant à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit et se perdre dans la masse et dans l’immensité du complexe n’aide pas à optimiser son temps de transit…

L’escale longue à Sydney, ou comment souffler un peu pendant le voyage

A Sydney, nous avions choisi l’exact opposé, à savoir une escale de quasiment une journée, avec possibilité de sortir de l’aéroport. Sachez que le visa pour l’Australie est gratuit, et vous permettra de profiter – certes très brièvement – de la ville durant votre voyage. Après avoir traversé une bonne partie de la planète, on sent que le voyage touche au but et que la Nouvelle Zélande n’est plus très loin. Alors pourquoi ne pas se laisser aller et faire une petite pause afin de souffler, l’avion c’est bien, mais ça peut être perçu comme très long.

C’est ainsi qu’une fois arrivé en ville (après avoir pris un taxi, étant donné notre heure d’arrivée), nous avons réservé une nuit en auberge et rapidement filé faire un tour de ville. Et c’est avec plaisir que nous nous sommes rendus compte que nous étions juste à côté de l’Opéra de Sydney (qui s’éteint à 2 heures du matin, pour ceux qui arriveraient tard et qui voudraient le voir illuminé) Sydney 2

Au final nous n’avons rien fait de formidable, l’escale étant quand même courte et la fatigue se faisant sentir. Mais nous avons pu souffler et s’éloigner un peu des aéroports le temps d’une journée australienne…

L’arrivée à Wellington, ou comment toucher au but

Enfin, après un vol de quelques heures, nous sommes finalement arrivés en Nouvelle Zélande, de quoi déboucher le champagne ! D’autant plus que nous sommes arrivés tard, et qu’il n’y avait donc pas de queue à la douane. Attention tout de même à respecter les exigences des douanes pour ne pas se retrouver coincé… Et se prendre une amende de 400$… Veillez notamment à :

  • Ne pas emporter plus de 50 cigarettes
  • Nettoyer votre matériel de camping/montagne
  • Être honnête sur votre déclaration (Nous avons oublié de déclarer que nos chaussures de randonnée avaient déjà été utilisées, nous nous en sommes bien sortis mais ce n’est pas toujours le cas)

Concernant l’heure et le jour d’arrivée, nous n’avons pas eu de mal à rejoindre le centre ville de Wellington en prenant un Shuttle sur place (25$ pour deux). Par contre, nous sommes arrivés dimanche, qui plus est lors d’un weekend férié (Labour Day). Nous avons donc du attendre lundi pour faire nos démarches mais surtout pour pouvoir changer… Plus d’argent. Car hélas nous avons vite dépensé ce que nous avions changé à l’aéroport (Auberge notamment).

Cependant nous sommes arrivés pile à temps pour s’installer et… Aller au bar pour voir la Nouvelle-Zélande se qualifier en finale et ça, c’était le meilleur moyen de s’acclimater !

 

2 commentaires

  1. Coucou Babine et Charly
    Blog bien écrit
    Des news à venir
    Bises APAP

  2. Vous avez du vous regaler pendant la finale!! On a Hate de vous rejoindre nous! Jai eu mon permis de conduire 😉 Et maintenant jattends que ce dernier arrive dans ma boite au lettre et on es la! Je pense fort a vous!
    Gros bisous de l’ubaye <3
    Jojo

Laisser un commentaire