Billet d’avion open : Vrai bon plan ou fausse bonne idée ?

 

Quand on projette de partir en PVT, la question du billet d’avion se pose inévitablement. La solution la plus simple consisterait à prendre son billet aller, et de s’inquiéter du retour une fois que celui ci possède une date fixe.

Le problème, c’est que le prix des billets peut s’envoler par rapport à un billet aller/retour, et que lorsque l’on part un an, on veut économiser au maximum son budget.

Le billet d’avion open

Le billet d’avion open permet de combiner les prix réduits d’un billet aller/retour, ainsi que la possibilité de ne pas fixer tout de suite la date de retour. En effet, il est possible ainsi de payer son billet d’avion et de fixer le retour à une date ultérieure. Ces billets sont proposés par quelques compagnies, qu’il faut contacter directement, mais aussi et surtout par des agences spécialisées.

Sur un site de réservation classique, il est possible de trouver des billets d’avion jusqu’à 6 à 8 mois, mais aucune compagnie ne peut proposer d’itinéraire précis avec un an de visibilité. Les agences permettent ainsi d’effectuer un changement (voire deux, comme c’est le cas pour nous) sans frais, dans la limite où la classe tarifaire choisie au moment de l’achat du billet soit la même que la classe tarifaire au moment du voyage (ce qui semble normal).

A qui est-il destiné ?

Le seul inconvénient, mais pas des moindres, c’est que ces billets ont une validité d’un an, il faut ainsi prendre son retour au maximum un an après l’aller. Cela ne pose pas de problème si nous sommes sûrs de revenir (et c’est notre cas), mais cela peut être plus compliqué si par mégarde on venait à tomber amoureux de la Nouvelle Zélande. De plus, cela oblige à choisir une compagnie précise, qui vous fera faire un stop_over dans son pays d’origine (généralement, il existe tout de même de nombreuses exceptions). alors veillez à bien choisir votre escale au départ pour ne pas le regretter ensuite !

Il semble évident qu’avec un minimum de réflexion, et une comparaison de prix entre les différentes agences et compagnies, le billet open prend tout son sens, et devient l’arme ultime du PVTiste – au budget serré – pour voyager sereinement, et ne pas avoir à s’inquiéter du billet retour. C’est aussi, bien entendu, une manière de mieux gérer ses finances, un billet acheté, c’est l’assurance de ne pas se retrouver dans une situation délicate à la fin de son PVT…

Alors à vous de jouer, si vous vous sentez l’âme aventurière, et que vous n’avez pas de contraintes en France, vous pouvez partir sur un billet aller simple qui vous permettra d’aller faire des détours du côté de l’Asie. Ou si comme nous, vous avez un budget assez serré, l’idéal est de partir avec son billet open en poche.

 

Laisser un commentaire