[Track] L’Abel Tasman, une track magnifique à parcourir à contre temps !

La résolution est prise, on va faire des articles pour décrire nos tracks préférés. Après 3 mois sur l’île du sud, on a eu l’occasion d’en parcourir pas mal, du familial au plus escarpé, du track d’une heure à celui de trois jours. On commence alors avec le plus emblématique d’entre tous, l’Abel Tasman. Situé au nord de l’île du sud, ce parc national fait partie des 9 Great Walks de Nouvelle Zélande.


L’Abel Tasman, un panorama à couper le souffle

Pourquoi Abel Tasman ? Car en 1642, l’explorateur néerlandais Abel Tasman est le premier européen à fouler le sol néo-zélandais. Lors de son arrivée, 4 de ses marins furent tués dans un incident avec la population locale maorie. Malgré cela, on a donné son nom au parc national fondé en 1942 pour le 300ème anniversaire du pays.Sweet afternoon

L’Abel Tasman, c’est 225km2 de superficie pour à peu près 70km de côtes, ce qui est en fait le plus petit parc national de la Nouvelle-Zélande. Mais ses paysages magnifiques justifient le fait de l’intégrer dans son itinéraire ! Il faut dire que le parc national a les moyens de vous faire rêver ! Entre plages de sable orange, eaux turquoises, la côte offre tout ce que la Nouvelle Zélande a de mieux. mais ce n’est pas tout, lorsque vous pénétrez dans le bush, vous entrez dans une forêt dense et diversifiée qui, là aussi, vaut le détour.

La faune n’est pas en reste et dauphins, raies, otaries – entre autres – peuplent les eaux alentours, tandis qu’une myriade  d’espèces d’oiseaux chantent dans la forêt. Ce parc naturel est hautement préservé et aucune route ne le traverse, de quoi randonner en toute quiétude.

L’Abel Tasman Coast Track, le sentier le plus populaire de Nouvelle ZélandeSentiers aménagés de l'Abel Tasman

Avec ses 180 000 visiteurs annuels, difficile de concurrencer le plus haut lieu touristique du pays. Cependant, en choisissant bien la période à laquelle on fait la track, il est possible de se sentir relativement seuls. Pour cela, il faut éviter l’été, même si c’est là que le temps est le meilleur, car le sentier se transformera vite en autoroute, brisant une partie du charme de l’endroit. Optez plutôt pour une randonnée juste avant l’été, ou après celui-ci, lorsque le temps est encore clément et les sentiers moins encombrés !

La marche en elle-même est relativement facile. Le chemin est très bien aménagé et il n’y a pas de partie difficile. Suivant votre point de départ, il faut compter entre 42 et 55 kilomètres de marche (Vous pouvez bien entendu en faire, moins, c’est à vous de voir). Cela peut faire beaucoup à première vue, mais la randonnée se fait en 3 à 5 jours, suivant votre rythme. Il y a quelques passages à faire à marée basse, ce qui oblige parfois à s’arrêter dans un campsite, même si l’envie de continuer nous prend.Source : http://www.amberhouse.co.nz/

Veillez à bien réserver votre place en campsite ou en hut à l’avance, car cela ne se fait pas sur place. Cependant, les I-sites des villes aux alentours telles que Motueka ou Takaka peuvent le faire pour vous. Une fois cela fait, munissez vous de votre petite carte et partez sur le sentier. Il est très bien balisé et, étant unique, il vous est impossible de partir dans le mauvais sens.

D’autres moyens existent pour profiter pleinement de l’Abel Tasman, tels que le canoë, ou le bateau (notamment pour rejoindre les îles au large). A vous de voir et de faire en sorte de repartir sans regrets. Pour notre part, nous nous sommes contentez de prendre le bateau pour rejoindre Totaranui et de redescendre jusqu’à Marahau où nous étions garés.

Accessibilité  Tout public
 Coût  A partir de 14$ la nuit en tente
 Temps  3 à 5 jours
 Distance  1 à 55 km
 Paysage  Bush / Plages de sable orangé / Eaux turquoises
 Fréquentation  Très fréquenté, à faire hors saison

L’Abel Tasman Coast Track, la plus populaire des Great Walks, peut rebuter étant donné la fréquentation. Cependant, ne ratez pas cette région si vous en avez l’occasion, car elle vous offrira ce que la Nouvelle-Zélande fait de mieux en matière de plages paradisiaques et de bushs protégés et diversifiés. De plus, c’est l’occasion de faire une bonne marche sans pour autant s’épuiser, les campsites sont très bien répartis et adaptent ainsi le trajet à toutes les conditions physiques. Retrouvez toutes nos photos de l’Abel Tasman ici !

Un commentaire

  1. Ping :[Track] Roys Peak Track, ou comment prendre de la hauteur | Frogs Trotters

Laisser un commentaire